Press

L’économie audomaroise ravie de l’arrivée du FIGRA

L’économie audomaroise ravie de l’arrivée du FIGRA

Fri/Mar/2018

Les restaurateurs ravis
Autres gagnants de l’aventure, les restaurateurs. Sept d’entre eux sont partenaires du FIGRA. En échange d’une contremarque délivrée par les organisateurs, un menu à 15 euros est proposé aux festivaliers : entrée-plat ou plat-dessert, boisson, et café. « J’ai dit oui tout de suite, raconte Julien Damide, gérant du Bistronome, place Pierre-Bonhomme. D’habitude, cette clientèle est au Touquet, ce sont des gens qu’on n’aurait pas eus, ça fait du bien. » Par exemple, La Taverne Duchenot, qui a dû augmenter ses effectifs d’une personne supplémentaire cette semaine, accueille chaque soir les douze membres du jury jeunes. Le gérant de L’Industrie, Jérémy Choquet, a privatisé son restaurant deux fois, pour le jury professionnel. « Le FIGRA m’a rapporté au moins 200 couverts sur la semaine », relate l’un des restaurateurs.

Stay updated( * )