Au Bistronome

Reserveer een tafel Privatisering
CS DE EL EN ES FR IT JA RU ZH

Pers

L’économie audomaroise ravie de l’arrivée du FIGRA

L’économie audomaroise ravie de l’arrivée du FIGRA

Fri/Mar/J

Les restaurateurs ravis
Autres gagnants de l’aventure, les restaurateurs. Sept d’entre eux sont partenaires du FIGRA. En échange d’une contremarque délivrée par les organisateurs, un menu à 15 euros est proposé aux festivaliers : entrée-plat ou plat-dessert, boisson, et café. « J’ai dit oui tout de suite, raconte Julien Damide, gérant du Bistronome, place Pierre-Bonhomme. D’habitude, cette clientèle est au Touquet, ce sont des gens qu’on n’aurait pas eus, ça fait du bien. » Par exemple, La Taverne Duchenot, qui a dû augmenter ses effectifs d’une personne supplémentaire cette semaine, accueille chaque soir les douze membres du jury jeunes. Le gérant de L’Industrie, Jérémy Choquet, a privatisé son restaurant deux fois, pour le jury professionnel. « Le FIGRA m’a rapporté au moins 200 couverts sur la semaine », relate l’un des restaurateurs.